Que protège-t-on?

Les habitats d'intérêt communautaire

Un habitat naturel est caractérisé par un ensemble de plantes que l'on va retrouver ensemble régulièrement car elles ont des exigences écologiques proches (climat, pH, humidité, températures, structure et composition de la végétation). Certains sont dits d'intérêt communautaire. Les plus menacés d’entre eux sont classés prioritaires : leur destruction est interdite.

Il sont désignés soit parce qu'ils:

  • sont en danger de disparition dans leur aire de répartition naturelle,
  • ont une aire de répartition naturelle réduite par suite de leur régression ou en raison de leur aire intrinsèquement restreinte,
  • constituent des exemples remarquables de caractéritiques propres à l'une ou à plusieurs des 7 régions biogéographiques.

Les espèces d'intérêt communautaire du site

Elles sont désignées comme telles soit parce qu'elles sont:

  • en danger, excepté celles dont l'aire de répartition naturelle s'étend de manière marginale sur ce territoire et qui ne sont ni en danger ni vulnérables dans l'aire du paléarctique occidental,
  • vulnérables, c'est-à-dire dont le passage dans la catégorie des espèces en danger estj ugé probable dans un avenir proche en cas de persistance des facteurs qui les menacent,
  • rares, dont les populations sont de petite taille et qui risquent de le devenir. Ces espèces sont localisées dans des aires  restreintes ou éparpillées sur une plus vaste superficie,
  • endémiques, elles requièrent une attention particulière en raison de la spécificité de leur habitat et/ou des incidences potentielles de leur exploitation sur leur état de conservation.

Le massif du Taillefer en arrière plan de la plaine de Bourg d'Oisans(Denis Fiat - PNE)